Nouvelles Nòmades

aquí trobaràs el nostre dia a dia

Actuación en Carrefour Feuilles, Puerto Príncipe

Rentrer d’un grand voyage

Il y a tout juste une semaine qu’on a atterri à Barcelone six mois après notre départ. Bretagne, A Coruña, Canaries, Cabo Verde, Guadeloupe, Haïti, République Dominicaine. Milliers de milles nautiques et centaines de kilometres. Plus d’une trentaine de spectacles, vingt seulement à Haïti, et douzaines d’heures de tournage. Nous rentrons chez nous transformés, différentes du moment du départ: c’est ça un grand voyage.

Reve de Mousse camino a Cabo VerdeNous avons aidé à construire une voile et un mât pour un vieux bateau de pêche comme le Rêve de Mousse, nous avons chargé et déchargé des tonnes de matériel sanitaire et éducatif à bord, nous avons traversé le golfe de Gascogne en plein hiver, nous avons sali nos mains avec la graisse et l’huile d’un moteur de 300 chevaux, nous nous sommes amusés avec les jeux des dauphins et nous avons vu des baleines, nous avons vue des oiseaux au milieu de l’océan à 2.000 km de distance de toute terre, nous avons cuisiné avec mauvais temps, nous avons habité 15 jours pendant lesquels nous voyions que mer et horizon, nous avons appris à naviguer, nous avons pris la mer avec des pêcheurs de 4 pays différents càmera en main…

Enfin, nous avons atteint Haïti, notre destination. Le mois et démi que nous y avons passé, très intense, a été suffisant pour tomber amoureux de ses gens et admirer la force, la joie et la dignité avec laquelle ils font face à un quotidien pas facile. Haïti est une terre spéciale où nous avons fait plein de nouveaux bons amis. Nous y avons joué à fond et nous y avons filmé tout cela qui entoure le monde de la pêche pour compléter le documentaire sur le Rêve de Mousse.

Haïti et ses îles ont été historiquement refuge de pirates. C’est ainsi que notre spectacle “Le Trésor du Pirate”, adapté au créole et rempli de références à la mythologie vaudou, a reçu une accueillie phénoménale aux écoles, orphelinats, quartiers, plages, cours et rues où nous l’avons représenté. Les marionnettes aussi nous ont permis de partager et échanger avec des artistes comme Ernst et Lintho, protagonistes d’un nouveau chapitre de notre projet audiovisuel sur marionnettistes du monde dont nous vous parlerons bientôt.

Nous sommes satisfaits avec le travail que nous avons fait. Beaucoup de gens nous ont donné leur soutien à travers d’une campagne de crowdfunding pour réaliser ce rêve (merci encore!) et nous sommes contents de vous pouvoir dire que nous l’avons fait, et que nous l’avons fait bien. Aussi, nous voulons remercier Solidarité-Pêche et Aquadev, les deux organisations qui ont fait possible ce “rêve de mousse”, ce voyage, du Rêve de Mousse jusqu’en Haïti avec marionnettistes et une réalisatrice audiovisuel comme équipiers à bord.